Humeur du jour

Hier j’ai marché, marché, marché

Cela m’aide à réfléchir, moi je n’ai rien à demander je ne m’appelle pas Jérome Kerviel.
Mais lorsque je marche j’oublie que j’ai faim et j’en profite pour ramasser les mégots de cigarettes, dans cette société de gaspillage c’est pas ce qui manque, et je pense à mes enfants.
Ma fille aînée pue la mort, moi qu’il ne l’avait pas vu depuis des années, elle dégage autour d’elle quelque chose de mauvais, en revenant de la voir je me suis même fait flascher, résultat 90 €uros à payer, enfin que je ne pourrais pas payer, mais je m’en fou.
Je vis au jour le jour, j’essais de me construite un avenir mais je n’ai plus d’idées.
Qui aurait penser que je finirai comme ça seule, abandonnée, ignorée de tous.
Je ne crois pas au hasard et je sais que mon destin est déjà tracé, mais les gens m’ennuient, ils n’ont rien qui les distinguent les un des autres. c’est leur éducation qui les a rendu comme ça ?
Je me sens différente d’eux, ils me font peur, surtout lorsqu’ils sont nombreux, « une personne c’est bien, la foule c’est con« .
Leurs regards en disent tellement long ! Que cela m’arrange d’avoir la vue qui baisse.
A part cela, on ne m’a pas encore coupé l’électricité, bonne chose pour moi les « week-end » pour une fois que cela me sert à quelque chose.

Publicités
Par défaut

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s