Humeur du jour

Les oubliés

mail14
53 ans, invalide de la « tête » (syndrome d’Asperger), je suis d’une génération ou travailler était une fierté.
j’ai commencé dans le monde du travail à 17 ans, je prenais ce qui se présentait.
je trouve que la nouvelle génération se décourage un peu vite face au chômage.
j’ai comme l’impression qu’ils sont plus préoccupés par le montant de leurs indemnités chômages que de vite retrouver du travail.
Il n’y a pas de sot métier lorsqu’il s’agit de nourrir sa famille, et ne comptez pas sur les jeux de hasard pour venir à votre secours.
Comptable de métier, j’ai alterné des emplois qui me correspondaient, mais aussi, des emplois comme magasinier, femme de ménage, pourvu que l’argent rentrait.
Les vagues de licenciement ça a toujours existé, mais on ne restait pas les bras croisés devant la télé à attendre que le boulot tombe du ciel ou qu’il nous soit attribué par l’ « ANPE » à mon époque, car il n’y que le nom qui a changé, ce sont toujours que des « fonctionnaires ».
Voilà mon coup de gueule de la journée, et ne vous plaigniez pas, moi je vis seule avec 810 euros par mois,je suis interdit bancaire, donc je ne peux même pas me permettre de rêver …

Publicités
Par défaut
le saviez vous ?

A quoi servent vos placements bancaires ?

societe001
A permettre aux banquiers d’investir dans des valeurs Européennes pour les « Petits Joueurs » , et des valeurs Internationales pour les « Plus Grands ».
En résumé les banques spéculent avec vos placements ; C’est à dire, ils jouent au « Monopoly » !
Mais si un joueur quitte la partie ?
Votre argent n’aura plus aucune valeur.

Par défaut
Humeur du jour

Aujourd’hui je vote

Même si il n’y a qu’une liste, c’est un droit que les femmes ont eu du mal à acquérir , alors pas d’abstention .
Mais je ne me fais pas d’illusion quand au vote des Français.
« Les Extrêmes »
J’ai appris à connaître la France en faisant mon Arbre Généalogique, et oh surprise je suis descendante de « Juifs », j’aurai du m’en douter avec mon nom de famille. Quoiqu’il en soit mes ancêtres, ont tous un point commun c’est des fins tragiques, surtout au 20éme Siécles : Disparus, pas d’acte de décès, mort dans des circonstances douteuses, et j’en passent …
Mais moi ce qui m’inquiète c’est que l’on ressort le spectre du « juif » qui gouverne le monde.
Moi l’antisémitisme je le vis au quotidien, de part mon nom, dont on me demande toujours si c’est un « N » ou un « M », tandis que c’est pareil, et du fait de mon métier « comptable », même à la banque j’ai eu le droit à des réflexions du genre « ah la juive avec son argent », j’avais oublié que j’étais revenu en Normandie, région qui ma vue naître.
En conclusion il faut toujours un coupable à ses problèmes , et l’histoire m’a appris que justement les gens n’ont rien retenu.

Par défaut
Humeur du jour

lettre ouverte

Chez monsieur Lionel JOSPIN, avant de vous inscrire sur FACEBOOK, apprenait à vous en servir.
Je croyais être en démocratie ?
Vos anciennes fonctions, et vos relations ne vous permettent pas de censurer le compte Facebook d’une simple citoyenne.
Je constate que la France n’a pas changé :
– pas de relation, donc pas de droit de parole.
– pas d’argent, donc tu faire ta gueule.
ah il me reste quand même ma Carte électorale, et mon passeport, mais je ne me fais pas d’illusion mon avenir ne changera pas pour autant !
Signé : une oubliée comme tant d’autre

Par défaut